PTGE du Bassin Allier Aval

Le contexte et les enjeux du territoire

Le bassin Allier Aval s’étend en majorité sur les départements de l’Allier et du Puy-de-Dôme et occupe également une petite partie des départements du Cher, de la Nièvre et de la Haute-Loire.

Le bassin est en situation de tension croissante vis-à-vis de ses 2 principales ressources en eau liées à l’Allier et au niveau de la Chaîne des Puys. Ces 2 ressources représentent la première ressource en eau des Départements du Puy-de-Dôme et de l’Allier pour les usages d’eau potable, pour l’irrigation agricole et l’industrie.

Carte du Bassin Allier Aval

 

Les études exploratoires sur le changement climatique conduites par l’Etablissement public Loire, gestionnaire du barrage de Naussac, indiquent à l’horizon 2070 une importante baisse prévisible des débits d’étiage de l’Allier et une diminution des capacités de recharge des ressources souterraines.

Au regard des premiers effets du changement climatique qui semblent depuis 5 ans se confirmer, la diminution du niveau des ressources souterraines pour l’alimentation en eau potable inquiète les collectivités gestionnaires. (rapport de l’impact du changement climatique sur les ressources en eau du bassin Allier aval)

Les perspectives d’augmentation des besoins pour l’irrigation et le maintien des prélèvements actuels pour les industriels tendent à justifier l’émergence de conflits pour le partage des ressources en eau.

Ainsi, dans le cadre de l’instruction du Gouvernement de mai 2019, l’État a sélectionné le bassin Allier aval comme territoire prioritaire à la mise en place d’un Projet de territoire de gestion des eaux (PTGE).

La CLE du SAGE Allier aval engagée depuis janvier 2019, à la mise en œuvre d’une étude gestion quantitative de ressources en eau du bassin Allier aval, dite « HMUC : Hydrologie Milieux Usages Climat » portera la gouvernance de ce dispositif en fort partenariat avec les services de l’Etat.

Les éléments techniques constituant le futur PTGE seront étudiés dans le cadre de l’HMUC.